19 mars | 16:30 - 18:00

Atelier I - Comment anticiper la phase post-catastrophe pour aider au relèvement d’un territoire plus résilient ?

Description

Atelier DESIGN LAB L’ONU, avec le concept de « build back better », insiste aujourd’hui sur l’importance de la phase de relèvement suite à une catastrophe naturelle comme opportunité pour mettre en œuvre des mesures de réduction de la vulnérabilité. L’actualité du relèvement post-Irma des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy montre les difficultés de concilier les deux impératifs de « reconstruire vite » et de « reconstruire bien ». La fenêtre temporelle de décision est courte et se déroule dans un contexte de pressions sociales, politiques et médiatiques. Il est donc plus favorable de planifier à l’avance le choix des options de reconstruction, en fonction de paramètres variés : solutions provisoires ou « durables », coûts, réponses aux enjeux de développements, d’adaptation au changement climatique, etc. Dès lors, quelles seraient les conditions nécessaires pour mettre à profit ce moment clé et rendre les réseaux plus résilient vis-à-vis d’un nouvel événement ? Comment anticiper le relèvement des territoires sinistrés pour mieux reconstruire ? Responsable : Gwenaël JOUANNIC - Chargé de recherche, CEREMA TÉMOINS : Frédéric MORTIER - CEREMA EXPERT : Pierre AZEMARD - CEREMA Michaël SAVARY - CEREMA  
La Biennale des territoires un événement organisé par le ©Cerema