La Biennale des territoires

Filtrer3

Toutes les Sessions

Filtrer3
18 mars19 mars20 mars
16:30 - 18:00
Salle 2.1

Atelier H - Changement climatique : une méthode d’évaluation des vulnérabilités des réseaux

Atelier DÉCOUVERTE Les réseaux de transport doivent faire face à de nombreux aléas naturels qui peuvent les dégrader, voire les détruire, et perturber les déplacements. Ces aléas peuvent avoir un impact très court et localisé, comme une chute de bloc sur une route facilement contournable ; ou un impact de longue durée sur une vaste étendue géographique, comme certaines inondations. Or, ils évoluent avec le changement climatique et pourraient devenir plus fréquents, ou plus violents dans les prochaines décennies, avec des conséquences pour la gestion des déplacements, de la mobilité et surtout, budgétaires. Comment identifier les impacts des aléas naturels sur les infrastructures, les déplacements ou les autres fonctionnalités des réseaux de transport, dans un contexte de changement climatique ? Comment analyser leurs potentielles évolutions ? Quels impacts financiers ? Au travers de trois études de cas : en zone urbaine, sur un grand réseau autoroutier et enfin, sur une zone portuaire. L’atelier présentera une méthodologie d’analyse permettant prioriser les risques pour aider les gestionnaires à déterminer les solutions d’adaptation les plus appropriées. Responsable : Bertrand VEDOVATI - Chargé d’études approche intégratrice des risques, CEREMA EN PRÉSENCE DE : Julie DAUNAY - CARBONE 4 Nicolas FURMANEK - CEREMA Clément ORY - CARBONE 4 Perrine VERMEERSCH - CEREMA
16:30 - 18:00
Salle 2.2

Session 11 - Ouvrages d'art : gestion d’un patrimoine sous fortes contraintes

L’accident du pont de Gênes a rappelé cruellement que la gestion de patrimoine ne souffre aucune négligence. Son contexte particulier met en évidence la très grande difficulté de gestion des ouvrages stratégiques, plus encore pour des franchissements qui nécessitent des structures exceptionnelles. La fermeture temporaire d’axes de circulation stratégiques pour travaux paraît souvent impensable aux acteurs locaux, qui peuvent craindre un impact grave sur la vie économique du territoire desservi. Or, de nombreux ouvrages d’art permettent de circuler sur ces axes stratégiques. Cependant, malgré ces contraintes, leur gestion est non seulement nécessaire mais possible ! Elle repose sur un travail conjoint de l’exploitant et du gestionnaire pour définir et mettre en œuvre une méthodologie d’expertise reposant sur une connaissance suffisante de l’ouvrage et une réparation adaptée au mieux à la fois à la pérennité de l’ouvrage et à la limitation des contraintes d’exploitation. Cette session présente ainsi un panorama d’expériences de méthodologies novatrices d’instrumentation, de gestion des risques, de conception de réalisation et de gestion d’axes stratégiques. Responsable : Pierre CORFDIR - Chef du centre Techniques d’ouvrages d’art, Cerema Système NEURON de MORPHOSENSE : des indicateurs et des outils jusqu’alors inaccessibles pour le monitoring structurel des ouvrages d’art, la gestion de risque et la maintenance prédictive Alexandre PALÉOLOGUE, Mikaël CARMONA – Morphosense Transformer une tranchée couverte pour baisser les contraintes et les coûts d’exploitation Anthony PRUVOST – Cerema Gérer un ouvrage stratégique : le cas du viaduc métallique d’Autreville Rafael ORTIZ - DIR EST Gérer un ouvrage stratégique : le cas du viaduc en béton précontraint de la Ricamarie Julien Cabut - DIR Centre-Est Jean-Paul DEVEAUD – Cerema Améliorer un réseau pour gérer les transports exceptionnels : la desserte de la ville de Belfort Damien CHAMPENOY - Cerema Gérer les...
16:30 - 18:00
Salle 2.4

Session 12 - Environnement, santé et cadre de vie : quelles routes pour demain ?

Les infrastructures de transport font peser un impact fort sur l’environnement. Les études d’impact réalisées avant chaque projet neuf ou d’aménagement ont pour objectif d’analyser ces impacts. Concernant les milieux naturels par exemple, il peut s’agir d’impacts directs de destruction, ou d’impacts indirects de rupture des continuités écologiques. Les progrès des connaissances scientifiques et techniques permettent aujourd’hui de mieux mesurer ces impacts et de proposer des solutions visant à les éviter, réduire ou compenser, aussi bien lors de la création d'infrastructures ou d’aménagements (notamment via les études d’impact), que dans la gestion du réseau existant. En parallèle, la santé du riverain et son cadre de vie sont de mieux en mieux pris en compte lors des projets et dans les phases d’exploitation. Les approches systémiques sont plus facilement déployées et les enjeux, liés par exemple au bruit ou à la qualité de l’air, sont quantifiés plus précisément. Responsable : Sophie CARIOU - Adjointe au chef du centre Sécurité Environnement et Patrimoine, Cerema Comment prendre en compte le cadre de vie et l'environnement dans les grands projets d'infrastructures ? Éric GARDAIS – DGITM Les études d'impacts pour les projets d'infrastructures Agnès ROSSO-DARMET – Cerema Vers des infrastructures de moindre impact et plus transparentes pour la faune et les milieux naturels ? Luc CHRÉTIEN – Cerema Santé et inégalité des territoires : les enjeux de la qualité de l'air et du bruit - problématiques, gouvernance, et outils Julie VALLET – Métropole de Lyon, Xavier OLNY - Cerema